Tuesday, March 10, 2015

COMMUNIQUE Un ballet haïku-graphique signé Razak






COMMUNIQUE 
Un ballet haïku-graphique signé Razak


Du 5 au 31 mars 2015, se tient à l’Alliance Française de Safi une exposition unique en son  genre et dont la thématique et la structure morphologique sortent des sentiers battus. Il s’agit des « Haïkus picturaux » et l’artiste marocain Razak en est l’auteur. Lors du vernissage de cette exposition picturo-littéraire, du jeudi 5 mars, le directeur de cette institution culturelle Mr Sylvain Choin, qui est un cinéphile patenté et un grand féru de poésie, n’a pas tari d’éloge envers le créateur marocain en soulignant le caractère original de cet alliage subtilement agencé entre la peinture et la poésie et puis en mettant en exergue les vertus de ce brassage interculturel entre l’Orient et l’Occident. Les deux langues française et arabophone, unies pour le meilleur et pour le pur, ont servi de passerelle, puisque les haïkus, écrits initialement en français, ont été traduits en arabe par l’auteur.
Ainsi, si le pays du soleil levant a inventé le Haïku, le pays du soleil couchant en a amplifié  l’écho à travers cette exposition multi-vocationnelle qui augure de belles choses plus rayonnantes, à savoir les 1eres  Olympiades de Haïkus à travers le monde. Cette exposition voyageuse se voudrait donc un hommage post-mortem au poète japonais qui a créé ce style de poésie dont le nombre de vers ne dépasse pas 3, tout  en prenant le soin d’y insuffler une âme écologique.
Quant à Razak, il en a élargi l’éventail épistémologique en les imprégnant d’une senteur anthropologique axée sur l’homme, considéré par l’auteur comme le pivot du monde. Les haïkus et les tableaux s’illustrent mutuellement dans une plaisante transposition lyrico-iconographique ; et en filigrane, se profile la silhouette de l’homme qui charrie derrière lui sa rêverie, son intuition et sa problématique existentielle.
Le vernissage du 5 mars se déroula dans une ambiance bon enfant. La chaîne officielle de télé en a montré les péripéties aux infos nocturnes du samedi 7 mars. Le vétéran de la radio Adib el Machrafi s’est joint, lui aussi, au cortège haïku-graphique en consacrant un clin d’œil radiophonique à cet événement. Il a invité M. Sylvain pour donner ses impressions et les a diffusées sur les ondes le lundi 9 mars à 19 h 20.
Vue sous un autre angle et compte-tenu de l’effet de saturation que connaissent les grandes villes, comme Casablanca, Tanger, Rabat et Marrakech, cette initiative originale et inédite apparait comme une forme de concrétisation de la notion de la culture décentralisée.
Razak est arrivé à Safi avec des exemplaires de ses 8 livres dont 3 sont parus en France et 1 au Canada. Une séance de signature a été prévue, une heure après le vernissage et ils seront exposés jusqu’à la clôture. En guise de propos, Razak se contenterait de cet avant-goût haïku-graphique qu’il donne à lire à Safi:

« Le cactus.
Une main rugueuse.
Oh quel beau face-à-face ! »

« Le matin c’est le soir.
Apollon s’en va jouer aux billes.
Dans l’autre hémisphère ».

«L’ombre du doute.
Reflet de la vérité.
Aux sources fusionnent »

« La forêt se lamente.
Les enfants emmenés au four.
Le vent colporte cette cendre amère ».

« Le pyjama du pauvre.
Une cabane sans toiture.
Une vie au gré des vents ».

Monday, March 09, 2015

بلاغ رزاق: شعر الهايكو ايكولوجي النسمة وبديع النغمة


بلاغ


 شعر الهايكو ايكولوجي النسمة  وبديع النغمة

في مساء يوم الخميس 5 مارس، تم افتتاح المعرض الفني الذي يقيمه المبدع المغربي رزاق عبدالرزاق بمدينة أسفي بالرابطة الفرنسية  تحت ثيمة : ''تشكيل وهايكو''.
حضرت حفل الافتتاح نخبة من مثقفي المدينة من بينهم عدد من الفرنسيين، حيث ألقى مدير هذه المؤسسة الثقافية السيد سيلفان شوان أمامهم ، وأمام عدسة كاميرا القناة التلفزية الرسمية، كلمة مؤثرة  نوه من خلالها بقيمة هذا الإبداع متعدد الأبعاد والمرامي،  والذي يكرس مبدأ اللامركزية الثقافية، ويعتبر صلة وصل  بين الشرق و الغرب، مبرزا الجانب النير  لهذه المبادرة المنفتحة على العالم ، والتي تسعى إلى تعزيز قنوات التواصل و التلاقح المثمر  بين  الثقافات والحضارات.
 يتكون هذا المعرض ، من 12  لوحة زيتية يتناغم محتواها الإيقوني  مع 12 هايكو من إبداع رزاق  الأدبي.
حل الرسام والكاتب المغربي  بمدينة أسفي وهو يحمل بين ذراعيه نسخا من كتبه الثمانية (التاسع يوجد قيد النشر بباريس وسيصدر عما قريب) لعرضها بجانب اللوحات، كما فعل في معرض الكتاب الذي أقيم بمنطقة شامبانيا أردينيا الفرنسية في شهر نونبر الماضي.
ففي مجال التأليف بالطرق الحديثة، يعتبر رزاق من الكتاب المغاربة الذين نشرت أعمالهم الأدبية بفرنسا، في حلتين: ورقية و إلكترونية. والمعرض الحالي هو تكريم لشاعر ياباني كان له الفضل ليس فقط في ابتكار الهايكو، وإنما في إضفاء عليه نفحة ايكولوجية. رزاق أضاف إليه بصمته الممزوجة بشيء من الانتروبولوجيا ليشمل الإنسان، باعتبار هذا الأخير هو محور الوجود وليس الأشياء المحيطة به.
 فمن الناحية اللغوية ومن أجل تعميم الفائدة، تمت ترجمة النصوص الأدبية من الفرنسية إلى العربية.
هاكم  بعض النماذج مستقاة من المعرض الحالي الذي يستمر حتى نهاية شهر مارس ، والمفتوح في وجه العموم :

على عجلة من أمري تركت له الباقي
 حينما علمت أني
 أملك فقط حصتي

 تاجر القوافي اغتنى
يدخن الكلمات
على ورق لفت

الإنسان
انزياح لأحاسيس عن نبعها
نصفه نسر ونصفه فرخ يمام

عيناك المتشابهتان
مع البحر
لا تتناغمان

عندما تزهر الذاكرة
تصبح الكلمات عطرة
ويشع الألم


Expo Razak journal L'Opinion


Monday, March 02, 2015

COMMUNIQUE Razak publie son 9e livre et le dédicace à Safi

COMMUNIQUE
Razak publie son 9e livre et le dédicace à Safi

« De l’humour au Prix de mille ardeurs », tel est le titre du nouveau livre monographique que Razak publie à l’occasion de la commémoration de la première décennie des Bouzghiba-Awards, un prix transculturel qu’il supervise depuis 2005 avec stoïcisme et dans l’abnégation, sans l’aide d’aucune institution publique ou privée.
Constitué de 100 pages (grand format), le livre est une synthèse analytique de 10 années de « bouzghibisme socioculturel ». Un regard rétrospectif et critique est jeté sur cette période qui a connu de grands bouleversements et des événements exceptionnels où hélas, le culturel a été relégué au second plan, par rapport au bouillonnement social.
Des volets consistants y sont consacrés aux quatre derniers lauréats, dont le poète égyptien Ahmed Fouad Najm et l’infatigable caricaturiste français Plantu.
Le premier tome de cette série monographique est paru en 2008 au Maroc. C’était une sorte de livre d’achalandage thématique. Il fallait faire les présentations nécessaires, énoncer les critères de sélection et ébaucher le concept. Le second tome, publié en 2012 en France, chez l’éditeur parisien Edilivre, (en double format papier et électronique) sous l’intitulé « Bouzghiba *Awards, les vertus d’un prix transculturel », est relativement plus étoffé car, la pagination s’est dilatée et l’ouvrage a été rehaussé par des apports fort instructifs, comme l’aspect biologique de la Fabacée Bouzghiba sur laquelle le créateur marocain a jeté notre dévolu, pour en faire un avatar socioculturel en prise directe avec l’actualité de tous les jours. Outre les fiches artistiques des trois lauréats qui ont pris la relève, une consistante Dardacha-Chat entre le personnage humoristique Bouzghiba et son géniteur a étayé le contenu, au même titre qu’une sélection de tableaux conçus selon une vision bien déterminée, puisqu’un manifeste artistique a été élaboré pour en spécifier le contour et peaufiner l’impact. Ce livre est présenté aux internautes lecteurs via de très nombreuses cyberlibrairies et sites biblio (archive-be.com, amazon.ca/jp/uk/es/fr/it, armitiere.com, bibliographienationale.bnf.fr, chapitre.com, edistat.com, es.cyclopaedia.net, fr.fnac.be, laprocure.com, leslibraires.fr, nomadestore.com…)
Pour enrichir le contenu de son dernier livre, il y insère des extraits de ses ouvrages parus ou en phase d’édition (au total16 œuvres ) dont notamment un extrait de son scénario  (’’ Le  Génie de la poisse ’’, long métrage).
Il est à signaler qu’une séance de dédicace de ces trois tomes est prévue le jeudi 5 mars 2015 à l’Alliance Française de Safi , dans le cadre de son exposition thématique intitulée « Haikus picturaux » qu’il organise en prélude aux 1eres Olympiades de Haïkus à travers le monde. Les textes composant la monographie sont intercalés par des dessins humoristiques portant sa signature.

Pour plus de détails
GSM 0672538512
EMAIL ebderaz@lapsote.net

بلاغ رزاق يصدر كتابه التاسع ويوقعه في مدينة أسفي

’’مونوغرافيا بوزغيبة أواردز: السخرية عبر جائزة منتهى التعب’’
« Bouzghiba-Awards : De l’humour au Prix de mille ardeurs »
تحت هذا العنوان،أصدر الرسام والكاتب المغربي رزاق عبد الرزاق الجزء الثالث من الموموغرافيا المخصصة للجائزة الدولية للفن الساخر، التي يسهر على تنظيمها مند سنة 2005 . يعتبر هذا الكتاب التاسع من مجموع إبداعه الببليوغرافي، ويصدره احتفاء بمرور أول عقد من عمر الجائزة، التي أطفأت شمعتها العاشرة في مستهل السنة الحالية.
وموازاة مع معرضه الفني الذي سيقام في مدينة أسفي بالرابطة الفرنسية، من يوم الخميس 5 مارس 2015 إلى نهاية الشهر، تحت ثيمة : '' هايكو وتشكيل''، تمت برمجة حفل توقيع لكتبه في نفس اليوم، أي ساعة بعد الافتتاح الرسمي المحدد في السادسة ونصف.
في مجال التأليف بالطريقة المعاصرة ، يعتبر رزاق عبد الرزاق من الكتاب المغاربة الأوائل الذين نشرت أعماهم الأدبية بفرنسا، في طبعتين: ورقية والكترونية.

Expo RAZAK Journal Almounâataf


Sunday, March 01, 2015

Razak donne à lire et à voir ses «Haïkus picturaux» à l'Alliance Française de Safi

COMMUNIQUE
Razak donne à lire et à voir ses «Haïkus picturaux»

à l'Alliance Française de Safi
*****
Maniant plume et pinceaux sans intermittence, Razak que l'on connait aussi comme initiateur du Prix International de l'Humour (10 éditions) expose du 5 au 31 mars 2015, à l'Alliance Française de Safi ses œuvres picturales, inspirées de 12 haïkus de sa verve lyrique.
Une séance de dédicace de ses livres est prévue le même jour du vernissage à la médiathèque de cette institution culturelle. Cette exposition, qui se distingue par sa thématique bidimensionnelle, est la deuxième du genre, après celle qu'il a organisée à Casablanca en 1991, au centre culturel Lamâarif , sous le thème : "Au grès du pinceau et de la plume" et où il avait exposé des haïkus illustrés. L'expo actuelle sera totalement centrée autour des haïkus qu'il a transposés picturalement.
L'auteur s'explique : « Les haïkus ont toujours occupé une place prépondérante dans ma créativité littéraire. Ainsi, que ce soit dans le florilège paru au Canada en 1995 ou dans mes récents ouvrages, comme mon dernier roman ’’Le pyjama du pauvre’’, je consacre tout un chapitre aux haïkus où la vulgarisation revêt un aspect créatif.
Cette exposition, unique en son genre, s'inscrit dans une perspective d'envergure, puisqu’elle sert de prélude aux 1eres Olympiades de Haïkus en gestation, depuis une longue date et dont je rêve sans arrêt, de les voir enfin promulguées, dans l'intérêt général.
Deux autres centres culturels européens (un implanté à Marrakech, l’autre à Casablanca) ont donné l’aval, pour programmer cette exposition picturo-poétique , mais vu sa disponibilité, l’AF de Safi a eu la primeur d’ouvrir le bal haïku-graphique.
Quant aux 1eres Olympiades de Haïkus, je reste optimiste, car suite à ma participation aux deux salons du livre de la région française Champagne-Ardenne, j'ai trouvé auprès de mes confrères de plume et des enseignants qui avaient visité le salon une écoute attentive et l'on s'achemine vers une action conjuguée pour leur promulgation.
Cependant, j'aurais souhaité que cet avènement ait lieu au Maroc, mais le manque de répondant tant au niveau du ministère de l'éducation, qu'au niveau de l'Ambassade du Japon accréditée à Rabat, a entravé le projet. Je rappelle que l'une des vertus des haïkus, est leur aspect écologique. Le poète japonais qui avait créé les haïkus avait insisté sur cet aspect qui induit la sauvegarde de l'environnement et la préservation du cadre de vie. Étant donné que je suis un artiste écolo, je ne peux qu'adhérer à cette vision, en me déployant sur deux terrains ayant beaucoup de similitudes à savoir : la peinture et la poésie."
Pour plus de détails
GSM 0672538512