Wednesday, August 20, 2008

Djimon Hounsou honore l'Afrique


Il est très difficile pour un africain de se faire admettre en tant qu'acteur à Hollywood. Pourtant, Djimon Hounsou constitue l'exception qui infirme la règle . Hounsou est originaire du Bénin . Il est né a Cotonou .Il quitte très tôt son pays natal pour aller en France . A Lyon, il s'installe chez ses frères, mais il rate ses études . A Paris, nouvelle destination , il vagabonda comme un clochard SDF, jusqu'à ce jour miraculeux où un collaborateur du couturier Thierry Mugler le remarque. Mugler lui offre une opportunité inespérée de devenir modèle. Avec sa carrure d'athlète, on commence à se l'arracher. Il apprut dans de nombreux vidéo-clips. D'album en album, il imposa son nom au microcosme parisien de la mode dont on connait les influences sur les autres agoras du métier . Maintenant qu'il a conquis Paris, pourquoi ne pas aller à Hollywood pour tenter la grande aventure de la vie. C'est ce qu il fait en 1990. Il tient son premier rôle dans Without You I'm Nothing, il recidive , deux ans plus tard dans le thriller de Jonathan Kaplan, Obsession fatale, mais c'est le rôle d'esclave révolté dans le film Amistad de Spielberg qui lui ouvre les portes de la célébrité. Son apparition dans le film Gladiator de Ridley Scott ne passa pas inapercue.Il eut plusieurs rôles par le suite plus ou moins consistants . En 2006, il joue dans Blood Diamond, un film protestataire signé Edward Zwick , aux côtés de Leonardo Dicaprio . Pour le petit écran, il apparut dans quelques episodes des deux series: Urgences et Alias. Hounsou , avec sa billante carrière et son franc-parler, a honoré non seulement son pays mais aussi l'Afrique. Amnesty usant du charisme de cet acteur émérite s'insurge contre le commerce illicite d'armes dont les victimes se comptent par milliers dans le monde.
D'un bohémien méconnu, vivant au jour le jour, à un acteur de renom devenu en même temps un "globe-messenger" pacifiste , on dirait un conte de fée . D'un Hounsou qui n' pas de sous au producteur de films qu'il s'aprête à être, quelque chose de miraculeux a pu se produire. Mais qui vous a dit que dans le cinéma il n' y a pas de prophétie?
RAZAK

No comments: